L'inter de Milan a échappé à une sacrée correction contre le club turque de Fenerbahce et ses ribambelle de brésilliens